SCNV - Spéléo-Club du Nord-Vaudois

«30 ans d’explorations à Somiedo (Espagne)»

Les premiers pas…

m somiedo

Quel est l’intérêt pour un groupe de spéléologues suisses de parcourir plus de 1500 km jusque dans les Asturies pour explorer des grottes alors que bien des découvertes sont encore possible dans le Jura et les Alpes ? Un besoin d’exotisme ? Peut-être. La nécessité de changer d’air ? Certainement.

Aujourd’hui la motivation est alimentée par la perspective de découvrir de nouvelles galeries et de nouveaux gouffres. Mais, en 1982, lorsque Isidore Raposo, son épouse et leur premier fils ont mis les pieds pour la première fois à Somiedo, ils cherchaient avant tout une zone leur permettant de satisfaire leur passion lors de vacances actives près la Galice natale d’Isidore.

Deux raids familiaux en avril et juin de cette année-là, complétés par des recherches bibliographiques et des contacts avec Juan José González Suárez, alors président de la Fédération du Nord-Ouest de Spéléologie, ont définitivement accrochés Isidore. Il restait à motiver les membres du club et cela n’a pas été difficile. Après avoir découvert les beautés souterraines du Cares (Picos de Europa), à la limite des Asturies et de la Cantabrie, il ne restait qu’un pas à franchir en direction de l’ouest. Ce pas a été fait en été 1983 lors d’un raid effectué pendant le camp d’été dans le Cares.

Plus de 30 ans que cela dure…

Depuis, il ne s’est pas passé une année sans qu’un camp d’été d’une semaine ne soit organisé par le Spéléo-Club Rouler-Bouler puis, depuis 2000, par le SCNV (voir historique du SCNV ). D’expéditions en expéditions, le sous-sol de ce coin des Asturies a dévoilé quelques-uns de ses secrets. Plus de 150 grottes et gouffres de toutes dimensions et profondeurs ont été découverts, explorés et répertoriés. Aucun n’atteint des records mais de belles découvertes ont régulièrement récompensé les explorateurs. Autant sans doute que les découvertes souterraines, l’exceptionnelle beauté de ce coin de pays contribue à avoir un plaisir immense à y retourner.